Jeunes et Socialistes

Articles tagués ‘aide’

Gaza: le PS condamne le raid et demande une réunion du conseil de sécurité de l’Onu.

Lors du point presse hebdomadaire Benoît Hamon a exprimé «l’émotion du PS et sa condamnation à l’action inacceptable et très choquante d’Israël contre la flottille humanitaire» dont «l’existence est la conséquence du blocage de Gaza».


«Nous sommes confrontés à une crise internationale», a dit Benoît Hamon qui a demandé «des réponses sous la forme d’une réunion immédiate du Conseil de sécurité des Nations unies : d’abord pour éviter l’embrasement» et «faire baisser la tension», et «ensuite pour espérer que les Etats-Unis, cette fois-ci, s’associent à une condamnation solennelle de l’opération» qui «oblige le gouvernement israélien à bouger».
Déplorant «l’usage de la force par Israël (qui) s’est conclu par un bain de sang», le porte-parole du PS a souligné la «nécessité d’une réponse internationale rapide qui (…) associe les Etats-Unis» afin de «faire évoluer» les positions du gouvernement israélien.
«Tant que le blocage de Gaza sera considéré comme un principe fondamental de toute action d’Israël, ce sera très compliqué de faire évoluer de manière positive la situation au Proche-», a conclu Benoît Hamon.

Publicités

Iran: ces condamnations extrêmement lourdes sont inadmissibles

Selon la chaîne publique de la République islamique d’Iran, cinq personnes ont été condamnées à mort et 81 autres, dont Abdullah Momeni, porte-parole des étudiants réformateurs, à des peines allant jusqu’à 15 ans de prison. Ils ont été accusés par la justice d’être impliqués dans les protestations qui ont suivi la réélection controversée de M. Ahmadinejad à la présidence de la république.

Ces condamnations extrêmement lourdes sont inadmissibles. Elles ont été prononcées au terme de procès à huis clos et sans la moindre transparence. Elles concernent des opposants politiques qui ont été eux-mêmes les victimes de la répression exercée par les forces de l’ordre et les miliciens islamiques, sans qu’il y ait la moindre sanction contre les responsables de cette violence. Le Parti socialiste, attaché à défendre les droits et les libertés des citoyens, en France comme partout dans le monde, condamne fermement ces sentences injustes. Il exprime ses vives inquiétudes face à la fuite en avant du régime iranien qui persiste dans la répression des opinions contestataires en Iran.

Communiqué de Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire national à l’Europe et aux relations internationales

Nuage de Tags