Jeunes et Socialistes

Archives de la catégorie ‘Chambéry’

1er Action du Collectif jeune 73 de défense des retraites

Mardi 8 juin devant le Lycée Vaugelas le collectif  interpelle les lycéens et les passants pour discuter de la réforme des retraites.

             

                                                                    

A voir : http://www.dailymotion.com/video/xdlmfe_des-jeunes-lyceens-et-la-retraite_news#from=embed

Publicités

La retraite, une affaire de jeunes !

Collectif jeune 73 de défense des retraites                                                                                                                                  Communiqué de presse                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Chambéry, le 07 Juin 2010,

 
 

Le gouvernement s’est engagé dans une réforme à marche forcée du système de retraites. « Je veux dire aux jeunes de 20 ans que c’est justement pour eux que nous faisons cette réforme », affirme le ministre du travail Eric Woerth. Nous ne sommes pas dupes : une nouvelle fois, ce qui est mis en place au nom des jeunes se fait sans eux, et surtout contre eux. En limitant le débat à l’allongement de la durée de cotisation, le gouvernement adresse aux jeunes un message implicite, mais clair : la retraite ce n’est plus pour vous ! Nous refusons d’être les grands oubliés d’un débat qui nous concerne !  

Jeunes, nous sommes attachés au droit à une retraite à 60 ans financée par répartition :
Attachés à  la solidarité entre les générations, nous souhaitons financer un système de retraite par répartition de haut niveau qui garantisse un niveau de pension permettant de vivre pleinement le temps de la retraite. Nous refusons la logique d’une retraite basée sur la capitalisation individuelle, inefficace économiquement et inégalitaire socialement.

Un débat de société  escamoté par une nouvelle opération comptable : 
Nous refusons la volonté du gouvernement de réduire ce débat à une simple équation comptable. Le gouvernement s’attaque directement à la solidarité sans aborder les véritables enjeux du système : garantie d’un taux de remplacement, pénibilité, allongement de la durée d’étude et d’insertion, chômage, inégalités hommes – femmes, la répartition du temps de travail et des richesses.

Allonger la durée de cotisation ? Pour nous, c’est non ! 
Cela priverait les jeunes du droit à une retraite à 60 ans à taux plein. Nous demandons la nécessaire augmentation des financements solidaires des retraites par répartition : taxation des stocks options et des revenus financiers, suppression du bouclier fiscal, élargissement de l’assiette des cotisations, suppression d’exonérations de cotisations. Une véritable politique de l’emploi et de revalorisation salariale est également indispensable pour apporter les recettes nécessaires à la pérennité de notre système de retraite solidaire.     

Le système de retraites doit prendre en compte l’évolution de la société !  
Nous réclamons des réformes qui garantissent nos droits sociaux, et nous souhaitons faire évoluer le système pour mieux prendre en compte l’évolution de la société et pérenniser le système par répartition.

L’allongement de la durée des études et le recul de l’âge moyen d’entrée dans un emploi stable (27 ans) conduisent les jeunes à commencer à cotiser plus tard que par le passé. Nous exigeons : 

• la validation des années d’études et de formation dans le calcul des annuités ;
• la validation des périodes de stages intégrée dans une règlementation contraignante ; 
• la validation des périodes d’inactivité forcée (accumulation de stages, de CDD, d’emplois à temps partiel, de périodes d’intérim ou de chômage qui conduisent à accumuler des droits à retraite très incomplets) ; 

Les jeunes seront au rendez-vous du débat public pour affirmer que la retraite est l’affaire de tous !  Les jeunes refusent d’être les grands oubliés du débat  qui s’ouvrent et exigent du gouvernement qu’il renonce à l’allongement de la durée de cotisation.
Le gouvernement ne peut aborder le débat sur les retraites sans l’avis des générations directement concernées par cet enjeu social majeur : les jeunes d’aujourd’hui ! 

 

Mouvement des Jeunes Socialistes

Hugo Petit : 06.83.58.74.52

Union Nationale Lycéenne

Quentin Delorme : 06.67.60.36.55

Pablo Jupin : 06.86.74.97.59

Mouvement des Jeunes Communistes Français

Antoine Guerreiro : 06.43.67.34.23

Chambéry : ville modèle dans l’intégration des personnes handicapées.

Treize ans après avoir reçu le Trophée d’or de l’intégration des personnes handicapées, Chambéry (Savoie) est toujours dans le peloton de tête des villes pionnières en matière d’aménagements adaptés. Dernière initiative : la labellisation « Tourisme et handicap » de la médiathèque Jean-Jacques Rousseau, qui accueille quelque 2 500 visiteurs par jour. Déjà retenue pour trois types de handicaps (moteur, auditif et mental), elle devrait être homologuée pour la prise en compte des handicaps visuels avec l’installation prochaine de plans tactiles permettant de s’orienter dans le bâtiment. Cet équipement sera complété par un accueil en langage des signes auquel se sont formés des membres du personnel.

La médiathèque, ouverte en 1992, comportait au départ peu d’aménagements adaptés, hormis l’ascenseur. Désormais des bandes de guidage aident au cheminement des malvoyants, les éclairages ont été renforcés dans les escaliers, et les rampes, trop courtes, sécurisées. Des services spécifiques (un atelier informatique et un fonds de livres audio et en braille) ont vu le jour grâce au dynamisme d’une employée mal-voyante.

Volonté politique

Depuis 2005, la ville, conduite par Bernadette Laclais (PS), a engagé avec la Région Rhône-Alpes une démarche de « territoire de tourisme adapté » afin d’accélérer la mise aux normes des bâtiments publics du centre-ville. Il en est ainsi du Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine sis dans un hôtel du XVIe siècle, qui doit ouvrir ses portes. En matière de transports, Chambéry Métropole, présidée par l’ancien ministre socialiste Louis Besson et gérée par la communauté d’agglomération, dispose d’une flotte de dix minibus réservée aux handicapés moteur et visuel.

Pour promouvoir cette volonté politique, Chambéry accueille tous les ans en novembre, Handynamique, deux journées consacrées à la découverte du quotidien des personnes handicapées, et édite un guide pratique des services qui balaie tous les aspects de la vie quotidienne, du travail aux loisirs.

Nathalie Grynszpan

arcticle paru sur http://www.lemonde.fr/aujourd-hui/article/2010/01/21/chambery-une-des-rares-villes-modeles_1294903_3238.html

Nuage de Tags